Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Famille & Société > Quelles démarches suite à la mort de son animal de compagnie ?

Quelles démarches suite à la mort de son animal de compagnie ?

Quelles démarches suite à la mort de son animal de compagnie ?

Comme pour les êtres humains, la loi définit ce qu’il est possible de faire ou pas au moment de la mort de son animal de compagnie. Vous ne pouvez pas par exemple vous débarrasser de son corps n’importe où, que ce soit dans la nature, sur la voie publique, dans une poubelle ou tout autre lieu sous peine d’une amende qui peut atteindre jusqu’à 4 000 euros. Quelles sont les solutions alors pour enterrer dignement son animal de compagnie ?

Confier la dépouille de son animal de compagnie à un vétérinaire

Le vétérinaire est souvent la personne vers qui se tournent les propriétaires de chats, de chiens, de cochons d’inde, de lapins, etc. lorsque ces derniers meurent. Ce professionnel du bien-être animal connaît en effet toutes les démarches à effectuer lorsque que ce drame arrive.

Le vétérinaire s’adresse à un crématorium animalier qui se charge ensuite d’incinérer l’animal décédé. La crémation de votre animal de compagnie est alors collective, c’est-à-dire que son corps est brûlé en même temps que d’autres dépouilles d’animaux. Les cendres sont ensuite dispersées ou enfouies dans un lieu dédié, et vous ne pouvez pas les récupérer.

La prestation du vétérinaire et la crémation sont facturés entre 50 et 160 euros selon notamment la taille de votre animal de compagnie.

Pour trouver le vétérinaire le plus proche de chez vous, l’Ordre national des vétérinaires met à un disposition sur son site Internet un annuaire par ville et département.

S’occuper soi-même de l’enterrement de son animal de compagnie

La crémation de son animal de compagnie

Au moment de la mort de votre animal de compagnie, vous devez effectuer rapidement des démarches pour savoir quoi faire de sa dépouille. Si vous ne souhaitez pas vous adresser à un vétérinaire, vous avez la possibilité de vous diriger vous-même vers un crématorium animalier.

On vous propose alors soit une crémation collective, soit une crémation individuelle. Cette dernière, qui a lieu dans le centre d’incinération animalier, vous permet dans certains cas d’assister au départ de votre animal de compagnie et, si vous le souhaitez, de récupérer ses cendres dans une urne que vous pouvez décider de rapporter à votre domicile ou de déposer dans un caveau dédié dans un cimetière animalier.

Une crémation individuelle coûte entre 70 et 300 euros selon la taille de votre animal de compagnie, somme à laquelle il faut ajouter le prix de l’urne choisie.

Pour savoir à quel crématorium animalier proche de votre domicile vous adresser, vous pouvez vous rapprocher de votre mairie ou de la Direction de la protection des populations (DDPP) et de la Direction de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de votre département dont les coordonnées sont disponibles sur le site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Enterrer son animal de compagnie dans un cimetière animalier

Il existe en France une trentaine de cimetières animaliers où il est possible d’enterrer son animal de compagnie. Comme pour les êtres humains, vous devez avoir recours à une entreprise funéraire pour organiser ses funérailles. Cette dernière se charge du toilettage de son corps, de la préparation de sa tombe, de la mise en bière, de vous proposer un cercueil, une plaque funéraire, etc.

L’entreprise funéraire facture ses services entre 900 et 2 000 euros selon la taille de l’animal et le type de prestations choisies. Il convient d’ajouter à ce prix celui de la concession qui coûte environ 100 euros par an.

Peut-on enterrer son animal de compagnie à son domicile ?

En France, il est possible d’enterrer son animal de compagnie dans son jardin, mais sous certaines conditions, sauf si votre compagnon pesait plus de 40 kilos où, là, vous devez vous adresser à votre vétérinaire, à un crématorium ou un cimetière animalier.

Pour les autres animaux de compagnie, la loi autorise leur enterrement dans le jardin de votre domicile à condition qu’ils soient disposés à plus de 35 mètres d’une habitation, d’un point d’eau ou d’une rivière ; de placer le corps de votre animal dans un linge, une couverture, une boîte en carton ou en bois ; de creuser un trou d’au minimum 1,20 mètre et de recouvrir le corps de chaux vive.

Dans tous les cas, si votre animal de compagnie (chien, chat ou furet) était identifié, vous devez déclarer son décès auprès du Fichier national d'identification des carnivores domestiques (I-CAD), soit par courrier postal en renvoyant sa carte d’identification à I-CAD, 112 - 114 avenue Gabriel Péri 94246 L'Haÿ-les-Roses Cedex, soit en effectuant cette démarche en ligne sur le site de l’I-CAD rubrique « Détenteur ».

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : SEJSeU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture