Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Produits & Services > Mutuelles & Assurances > Assurance Obsèques > Quel type de cotisation choisir pour son contrat obsèques ?

Quel type de cotisation choisir pour son contrat obsèques ?

Quel type de cotisation choisir pour son contrat obsèques ?

Souscrire un contrat obsèques de son vivant permet de constituer un capital qui sera destiné à financer ses obsèques le moment venu, mais aussi, pour certains types de contrat d’assurance obsèques comme le contrat obsèques en prestations, de prévoir l’organisation de ses funérailles dans ses moindres détails. Une solution qui a l’avantage de décharger ses proches des préoccupations financières et matérielles au moment de son décès. Les cotisations versées par l’assuré dans le cadre d’un contrat obsèques peuvent prendre plusieurs formes, avec chacune leurs avantages et inconvénients selon la situation, et surtout l’âge de l’assuré.

Les différents types de cotisations d’un contrat obsèques

Un assuré qui souscrit un contrat obsèques a le choix entre différents types de cotisations à verser tout au long de la durée de vie de son contrat afin de se constituer un capital pour financer ses funérailles et, dans certains cas, prévoir des prestations (choix entre inhumation et crémation, type de cercueil ou d’urne, dimension religieuse ou laïque de la cérémonie, le nombre de porteurs pour son cercueil, etc.).

La cotisation unique

Comme son nom l’indique, le versement d’une prime unique dans le cadre d’un contrat d’assurance obsèques consiste à verser au moment de l’ouverture du contrat, en une seule fois, la somme qui correspond au capital souhaité pour faire face aux frais de ses funérailles, et de son organisation dans certains cas.

La cotisation temporaire

Le capital constitué pour financer et organiser ses funérailles dans le cadre d’un contrat obsèques peut donner lieu au versement d’une prime appelée « temporaire ». Il s’agit concrètement du versement périodique de cotisations soit par an, par trimestre, ou par mois, pendant une période définie et prévue dans le contrat d’assurance obsèques, généralement comprise entre 5 et 20 ans.

La cotisation viagère

Dans le cadre d’un contrat obsèques, l’assuré peut opter pour ce que l’on appelle une cotisation viagère, c’est-à-dire des versements fixes et réguliers, mais qui ont la particularité de devoir être versés jusqu’au décès de l’assuré, même si le capital souscrit au départ est atteint auparavant.

Comment bien choisir le type de cotisation pour son contrat obsèques

Bien choisir le type de cotisations à verser dans le cadre d’un contrat obsèques dépend d’une part de ses capacités financières, mais surtout de l’âge de l’assuré au moment de la souscription d’un tel contrat d’assurance.

Ainsi, plus l’assuré est âgé, plus il a intérêt de se constituer un capital pour le financement et l’organisation de ses obsèques en versant une cotisation unique au moment de la souscription de son contrat obsèques. Cette solution évite notamment de devoir payer régulièrement (souvent tous les mois) une somme qui peut grever en particulier un petit budget, le lot de très nombreuses personnes âgées. D’autre part, en versant une cotisation unique au début du contrat, l’assuré peut bénéficier de sa valorisation rapidement, c’est-à-dire d’un capital augmenté des intérêts proposés par son assurance toute la durée du contrat. Enfin, comme le montant des cotisations d’un contrat obsèques augmentent avec l’âge de l’assuré, le versement d’une cotisation unique permet d’échapper à ces hausses.

La cotisation temporaire est mieux adaptée aux personnes qui souscrivent tôt un contrat d’obsèques, avant 65 ans, et en particulier pour les 40-50 ans toujours en activité professionnelle. Ces versements permettent d’étaler les cotisations dans le temps et donc d’alimenter le capital prévu dans son contrat obsèques sans avoir à verser de grosses sommes à la fois. C’est pourquoi la cotisation temporaire est idéale à choisir pour une personne qui souhaite se constituer un tel capital sur le long terme.

La cotisation viagère a, la plupart du temps, l’avantage de prendre la forme de versements aux montants souvent faibles. Mais, comme l’assuré doit obligatoirement continuer à verser des cotisations jusqu’à son décès même si le montant du capital souhaité au départ est atteint, le coût total des cotisations viagères peut se révéler supérieur au montant du capital garanti. Une forme de versements qu’il n’est donc pas conseillé de choisir avant l’âge de 70 ans afin de diminuer le risque de verser des cotisations « à perte ».

 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 3 minutes, une sélection des meilleurs offres !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : 7zx8M3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture