Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Produits & Services > Mutuelles & Assurances > Assurance Obsèques > La mise en bière : comment se déroule la fermeture du cercueil

La mise en bière : comment se déroule la fermeture du cercueil

La mise en bière : comment se déroule la fermeture du cercueil

L’expression « mise en bière » désigne l’opération qui consiste aux services des pompes funèbres de placer le corps d’un défunt dans son cercueil. En France, la mise en bière est une étape obligatoire lors d’un décès puisque le recours à l’utilisation d’un cercueil l’est aussi. Une étape qui fait partie entière du déroulement des funérailles. Suite à la mise en bière, et avant la fermeture définitive du cercueil, la famille et les proches ont la possibilité de voir le corps du défunt et de se recueillir, un moment fort lors des obsèques.

Qu’appelle-t-on la mise en bière ?

La mise en bière consiste à déposer le corps d’un défunt dans son cercueil. La « bière » étant l’autre mot qui désigne le cercueil, et plus précisément selon sa définition « une caisse plus longue que large où l’on enferme un mort ». La mise en bière est réalisée par les employés de l’entreprise de pompes funèbres chargée d’organiser les obsèques et elle intervient au minimum 24 heures et 6 jours au plus tard après le décès.

Généralement, la mise en bière se déroule le jour même des obsèques, juste avant la cérémonie funéraire ou le départ au crématorium. Toutefois, pour les personnes décédées des suites d’une maladie contagieuse, comme la Covid-19 par exemple, la mise en bière a lieu immédiatement après leur décès car cette situation interdit certaines opérations funéraires. En effet, avant la mise en bière, à la demande des proches, le défunt fait en principe l’objet de soins de conservation (des soins payants) destinés à mieux préserver le corps jusqu’à sa mise en bière. Le défunt peut également bénéficier de soins de présentation (toilette mortuaire, habillage, maquillage, etc.).

Avant sa mise en bière, c’est-à-dire son placement dans son cercueil, le corps du défunt est enveloppé d’une housse qui doit être imperméable et composée d’un matériau biodégradable, selon les directives d’un arrêté du ministère de la Santé. De plus, un médecin ou un thanatopracteur, le spécialiste des soins de conservation et de présentation prodigués au corps des défunts, retire les éventuelles prothèses fonctionnant au moyen d’une pile que portait la personne décédée.

La mise en bière d’un défunt peut se dérouler soit à son domicile, dans un établissement hospitalier, une maison de retraite ou dans une maison funéraire.

Les règles à respecter lors de la mise en bière d’un défunt

Le déroulement d’une mise en bière est encadré par les articles R2213-15 à R2213-20 d’une loi régit par le Code général des collectivités territoriales. D’abord, la loi rend obligatoire la présence d’au moins deux personnes lors de la mise en bière d’un défunt.

D’autre part, la loi oblige de placer un seul corps dans un même cercueil hormis deux exceptions : il est en effet possible de disposer plusieurs corps dans le même cercueil s’il s’agit de plusieurs enfants sans vie d'une même mère ou d’enfants nés vivants puis décédés après l'accouchement, ou d’une mère et d'un ou plusieurs de ses enfants sans vie ou nés vivants puis décédés après l'accouchement.

Suite à la mise en bière, la fermeture définitive du cercueil ne peut se dérouler qu’une fois que l’officier d’état civil a autorisé cette procédure, c’est-à-dire produit le permis d’inhumer ou d’incinérer. Il donne cette autorisation après qu’un proche, mais le plus souvent l’entreprise de pompes funèbres chargée des obsèques, lui ait transmis le certificat de décès établi par le médecin qui a constaté la mort.

Le cercueil où est placé le défunt lors de la mise en bière doit obligatoirement comporter une plaque gravée qui mentionne l'année de décès et, s'ils sont connus, l'année de naissance, le prénom, le nom patronymique et, s'il y a lieu, le nom marital du défunt.

Lorsque toutes ces conditions sont remplies, la fermeture définitive du cercueil peut avoir lieu.

Le déroulement de la mise en bière pour les proches

La plupart du temps, la famille et les proches du défunt n’assistent pas à la mise en bière proprement dite car il s’agit d’une étape qui peut s’avérer traumatisante pour certains. En revanche, ils sont invités, pour ceux qui le souhaitent, à se recueillir devant le corps avant que le cercueil ne soit définitivement fermé et scellé par les agents de l’entreprise de pompes funèbres.

Ce moment fort dure généralement entre 30 minutes et 1 heure selon le nombre de personnes qui souhaitent rendre un dernier hommage au défunt.

Suite à ce recueillement et à la fermeture du cercueil, l’entreprise funéraire qui organise les funérailles procède à la levée du corps, c’est-à-dire au transport du cercueil jusqu’au lieu de cérémonie, d’inhumation ou de crémation.

Dans le cas où aucun proche ne peut assister à la fermeture du cercueil, un agent de police doit être présent. C’est lui alors qui pose les scellés sur le cercueil et qui dresse ensuite un procès-verbal de mise en bière et de fermeture du cercueil.

 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 3 minutes, une sélection des meilleurs offres !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : fbcTjx

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture