Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Produits & Services > Mutuelles & Assurances > Assurance Dépendance > Assurance dépendance : guide, conseils, savoir choisir et coût

Assurance dépendance : guide, conseils, savoir choisir et coût

Assurance dépendance : guide, conseils, savoir choisir et coût

L’assurance dépendance vous permet de payer une partie des frais nécessaire à votre bien-être quand vous vieillissez et commencez à avoir besoin d’aide. Qu’il s’agisse de rester à domicile en demandant des aménagements ou d’entrer dans un établissement spécialisé, gare à la facture.

En effet, le montant des retraites et allocations autonomie, même cumulées, sont généralement bien insuffisants pour pallier les conséquences de la dépendance. Alors, pour être pris en charge dans les meilleures conditions, l’assurance dépendance vous offre un matelas de sécurité protégeant aussi bien votre patrimoine et celui de vos enfants.

Contre la perte d’autonomie, c’est une assurance pertinente et efficace. Encore faut-il savoir la choisir au meilleur rapport qualité-prix et éviter quelques écueils. On fait le point dans ce guide assurance dépendance pour vous aider à y voir plus clair !

Assurance dépendance, l’essentiel à savoir

Vous cotisez régulièrement, généralement mensuellement, pour votre assurance dépendance. En échange de ces versements, l’assureur s’engage à vous verser une rente mensuelle ou un capital dépendance si vous venez à perdre tout ou partie de votre autonomie.

Qu’est-ce que la dépendance ?

La dépendance, également appelée perte d’autonomie, se définit comme l’incapacité, totale ou partielle, d’effectuer sans l’aide d’un tiers certains actes nécessaires de la vie quotidienne.

Il peut donc s’agir de difficultés à se nourrir, se laver, se vêtir, se déplacer, etc. La perte d’autonomie est le plus souvent due à la vieillesse, mais peut également être la conséquence d’un accident ou d’une maladie.

L’assurance dépendance est un système viager

Cela signifie que si vous interrompez le versement des cotisations, vous n’êtes plus garanti par le contrat. Si vous ne devenez pas dépendant, les cotisations versées le seront à fonds perdus.

Notre astuce : vérifiez si votre contrat prévoit une garantie réduite en cas d’interruption des cotisations, ou un report des échéances en cas de difficultés passagères.

L’âge idéal pour souscrire une assurance dépendance

Selon les assureurs et contrats, vous pouvez le plus souvent souscrire une assurance dépendance entre 25 et 70 ans. Bien entendu, plus vous cotisez jeune, moins le montant des échéances est élevé. De plus, les formalités d’entrée sont simplifiées, sans nécessiter de certificat médical ou questionnaire de santé.

Pour autant, nous vous conseillons de ne pas souscrire trop jeune, car la durée de versement des cotisations est considérablement allongées. Mais attention, nous vous conseillons de ne pas souscrire trop âgé non plus. En effet, à partir de 70 ans, les conditions de souscription sont durcies et le montant des cotisations est conséquent.

Notre avis : souscrire entre 49 et 64 ans est l’idéal pour ne pas cotiser trop longtemps, tout en obtenant un tarif raisonnable et des conditions de souscription allégées.

Quel est le montant de la rente ou du capital prévus au contrat ?

L’assurance dépendance se veut un contrat souple, défini à la carte en fonction de vos besoins, mais également de vos moyens. La rente ou le capital, versé par l’assureur, dépendent donc du niveau de garantie choisi à la souscription.

Pour vous donner une fourchette des montants dont vous pouvez bénéficier, la rente mensuelle peut varier de 300 à 4 000 euros environs, et le capital de 100 000 à 1 million d’euros.

Notre conseil : ne négligez pas la dépendance partielle, plus fréquente que la dépendance totale, et choisissez un contrat qui couvre ce risque.

Quels sont les avantages fiscaux de l’assurance dépendance ?

La rente ou le capital perçu lorsqu’un aléa garanti survient bénéficie d’un régime spécifique :

  • L’assurance dépendance est cumulative : c’est une « sur-protection » et vous pouvez donc recevoir à la fois l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) versée par l’État et votre rente
  • L’assurance dépendance n’est pas imposable : vos versements ne sont pas déductibles des impôts, mais vos rentes ne sont pas prises en compte pour le calcul de votre impôt sur le revenu

Assurance dépendance, combien ça coûte ?

La prime d’assurance mensuelle est définie contractuellement dès l’adhésion. Elle augmente en fonction des critères suivants : votre âge, le niveau de couverture (dépendance légère, partielle, totale), le montant de la rente ou du capital.

Vos cotisations n’augmentent donc pas avec l’âge, mais soyez vigilants, car elles sont généralement indexées en fonction de l’inflation. C’est pourquoi il est déconseillé de souscrire à 20 ou 30 ans.

Le prix de votre cotisation est donc fixé librement par l’assureur en fonction des critères ci-dessus, il peut aller de 20 euros à 100 euros par mois selon les garanties souscrites.

Faites la chasse aux clauses abusives des contrats

Vous l’aurez compris, les contrats d’assurance dépendance ne sont pas encadrés par le législateur. C’est souvent le cas des assurances de personnes, au contraire des assurances de bien.

En pratique, il est donc utile de se donner le temps de la réflexion avant de signer pour bien étudier chaque devis proposé et lire les clauses qui pourraient vous laisser un goût amer si vous n’y avez pas été attentif.

Parmi les points essentiels à vérifier avant de souscrire, nous retiendrons le délai de carence, les conditions de versement mais également les options d’assistance prévus au contrat.

Attention à la définition de la dépendance !

Nous l’avons vu, selon les contrats, la dépendance sera prise en charge par votre assureur en fonction de son degré. Outre la nécessité de s’assurer aussi bien en dépendance partielle que totale, connaître la grille sur laquelle s’appuie l’assureur pour vous indemniser est important.

En effet, votre contrat peut s’appuyer sur la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources), celle utilisée par l’État pour définir l’APA, ou sur la grille AVQ (actes de la vie quotidienne). Il peut également créer sa propre grille, qui sera alors un mix des grilles AGGIR et AVQ.

Notre conseil : évitez les contrats qui exigent une consolidation de votre état de santé et / ou qui font intervenir un médecin expert de l’assurance, préférez un contrat aligné sur les critères exigés pour percevoir l’APA.

Méfiez-vous du délai de carence et du délai de franchise !

Le délai de carence, c’est le temps pendant lequel vous cotisez sans que les garanties du contrat ne puissent s’appliquer. Allant parfois jusqu’à 3 ans, vous n’aurez ni rente ni capital si une situation de dépendance survient pendant ce laps de temps. Votre contrat sera annulé et vos échéances déjà versées seront dans la plupart des cas restituées.

Le délai de franchise, c’est le temps pendant lequel vous attendez pour percevoir la première indemnisation. Alors que votre état de dépendance est constaté, vous devez attendre de 1 à 6 mois pour être indemnisé en moyenne.

Étudiez les options et extensions prévues au contrat

De nombreux contrats d’assurance dépendance prévoient en inclusion ou en option des garanties supplémentaires. Celles-ci se traduisent par des services intéressants, comme une assistance à domicile, une aide administrative ou encore un soutien psychologique.

Cependant, ces garanties viennent gonfler le prix de vos cotisations. Vérifiez avant de souscrire que vous n’êtes pas couvert par ailleurs, via l’assurance maladie, votre caisse de retraite ou encore votre contrat santé.

Comment souscrire la meilleure assurance dépendance pour votre cas particulier ?

L’assurance dépendance est un contrat complexe. Il convient de la choisir avec soin, à cet effet, effectuer une comparaison en ligne en fonction de vos besoins est l’option la plus pertinente : elle vous permettra d’obtenir plusieurs devis correspondant à votre profil.

Vous devrez en retenir deux ou trois au minimum et prendre le temps de les étudier un à un, à tête reposée. Cette étape est essentielle avant de souscrire en ligne ou en prenant un rendez-vous physique. Cela peut vous sembler long, mais vous serez bien couvert !

 
 

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 3 minutes, une sélection des meilleurs offres !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : DcQXWB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • Combien coûte une assurance dépendance ? Combien coûte une assurance dépendance ? Près d’une personnes âgée de plus de 60 ans sur dix, et 20 % des plus de 85 ans, sont en situation de dépendance, c’est-à-dire qu’elles éprouvent des difficultés ou ne peuvent plus...
  • Comment résilier une assurance dépendance ? Comment résilier une assurance dépendance ? L’assurance dépendance étant un contrat de prévoyance créé pour un risque précis, sa mise en jeu est par nature aléatoire. On parle communément d’assurance à « fonds perdus »,...