Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Produits & Services > Mutuelles & Assurances > Assurance Obsèques > À partir de quel âge souscrire une assurance obsèques ?

À partir de quel âge souscrire une assurance obsèques ?

À partir de quel âge souscrire une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques permet de son vivant de constituer un capital qui sera utilisé par un bénéficiaire nommé à l’avance dans le contrat pour organiser et régler les dépenses de ses obsèques. Un bon moyen de soulager ses proches au moment d’un décès. S’il n’existe pas de règles précises quant à l’âge auquel souscrire un contrat d’assurance obsèques, les différentes possibilités proposées par cette assurance pour se constituer un tel capital n’offrent pas les mêmes avantages à tous les âges.

Assurance obsèques : de quoi parle-t-on ?

Souscrire un contrat d’assurance obsèques est l’un des moyens qui permet de ne pas faire porter notamment la charge financière de son enterrement à ses proches, mais aussi, dans certains cas, de prévoir à l’avance tous les détails matériels de ses obsèques.

Un enterrement coûte cher. Il faut en effet débourser en moyenne près de 4 500 à 5 000 euros pour assurer des funérailles dignes de ce nom. À l’occasion d’un décès, le coût financier est le plus souvent pris en charge par les proches. Il existe pourtant un moyen de les soulager de ce fardeau coûteux : l’assurance obsèques.

Ce contrat d’assurance propose en effet, de son vivant, de pouvoir constituer un capital qui sera versé à un bénéficiaire que le défunt aura désigné dans son contrat et qui pourra utiliser cette somme pour financer les obsèques. Ce capital est valorisé durant toute la durée du contrat. On parle alors de contrat assurance obsèques en capital financer.

L’assurance décès, à travers d’autres types de contrats, peut également permettre à une personne de prévoir les modalités d’organisation de ses obsèques. Le contrat assurance obsèques en prestations standardisées donne ainsi la possibilité, en plus de couvrir les frais d’obsèques, de définir au minimum ses choix en matière de funérailles. Il peut s’agir par exemple de préciser dans ce contrat assurance obsèques ses souhaits entre une crémation et une inhumation, ou encore le type de cérémonie à organiser, laïque ou religieuse. Enfin, le contrat assurance obsèques en prestations personnalisées va encore plus loin en couvrant tous les frais liés aux obsèques elles-mêmes, mais aussi en répondant aux dernières volontés du défunt concernant leur organisation. Il choisit de cette manière à l’avance (à la signature du contrat) la société de pompes funèbres qui se chargera du déroulement de toutes ses funérailles selon ses souhaits exprimés à l’avance.

L’âge idéal de souscription d’une assurance obsèques varie selon le capital souhaité

D’une manière générale, il n’existe pas d’âge minimal ou maximal pour souscrire une assurance obsèques, même si, dans la pratique, les Français souscrivent la plupart du temps une telle assurance entre 50 et 60 ans. Ils sont d’ailleurs près de 5 millions à le faire selon la Fédération française de l’assurance.

L’âge auquel s’intéresser et prendre une assurance obsèques dépend surtout du capital que l’on souhaite léguer à un bénéficiaire lors de son décès afin de couvrir les frais de son enterrement et éventuellement l’organiser dans ses moindres détails, mais aussi du type de versements prévus pour constituer ce capital. L’assurance obsèques propose trois manières différentes pour cela qui ont leur avantage selon l’âge auquel l’assurance est souscrite.

Pour les moins de 65 ans : le versement d’une prime temporaire

Le capital constitué pour organiser ses obsèques peut donner lieu au versement d’une prime appelée « temporaire ». Il s’agit de cotisations et de versements périodiques, soit annuels, trimestriels, ou mensuels pendant une période définie et prévue dans le contrat d’assurance obsèques, généralement entre 5 et 20 ans.

Ce type de versements permet d’étaler les cotisations dans le temps. Une solution le plus souvent adoptée par les moins de 65 ans, et en particulier les 40-50 ans toujours en activité professionnelle.

Pour les 70-80 ans : le versement d’une prime viagère

Dans le cadre d’une assurance obsèques, l’assuré peut opter pour ce que l’on appelle des versements en viager, c’est-à-dire des cotisations au montant souvent faible mais qui ont l’inconvénient de devoir être versées jusqu’au décès de l’assuré, même si le capital souscrit au départ est atteint avant.

En souscrivant après 70 ans ce type de contrat d’assurance obsèques, le risque de continuer à verser des cotisations « à perte », c’est-à-dire si le capital prévu est déjà constitué, est moindre.

Pour les 80 ans et plus : le versement d’une prime unique

Comme son nom l’indique, le versement d’une prime unique dans le cadre d’un contrat d’assurance obsèques consiste à verser au moment de l’ouverture du contrat, en une seule fois, la somme qui correspond au capital souhaité pour faire face aux frais de ses funérailles, et de son organisation dans certains cas.

Une solution plus facile à mettre en place par les plus âgés qui disposent souvent d’une épargne constituée tout au long de leur vie, et qui peuvent ainsi également bénéficier, au moment de leur décès, d’un capital valorisé en fonction de la durée de leur contrat assurance obsèques. Attention toutefois, un certain nombre de compagnies d’assurance refusent aux plus de 80 ans de souscrire un tel contrat.

 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 3 minutes, une sélection des meilleurs offres !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : mYEqEn

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture