Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Santé & Bien-être > Désert médical : quelle solution quand on a besoin d'un médecin ?

Désert médical : quelle solution quand on a besoin d'un médecin ?

Désert médical : quelle solution quand on a besoin d'un médecin ?

Même si la France ne manque pas de médecins, en particulier des médecins généralistes, certains territoires se trouvent pourtant confrontés à un manque cruel de ces professionnels de santé. Ils sont qualifiés de « déserts médicaux ». En priorité des zones rurales éloignées des grandes villes et de leurs établissements de soins, mais aussi des quartiers de grandes métropoles dits « sensibles », des villes périphériques de grandes agglomérations, ou encore des territoires composés d’une importante population âgée qui entraîne une forte demande de soins que les médecins ne peuvent pas prendre totalement en charge. Les pouvoirs publics proposent des pistes pour trouver des solutions aux déserts médicaux et permettre aux patients de trouver un médecin facilement. Mais, trop de territoires sont encore dans cette situation. Alors, quelles solutions pour les habitants d’un désert médical quand on a besoin d’un médecin ?

Contacter l’assurance maladie

Environ quatre millions de Français sont concernés par le manque de médecins de proximité, en particulier de médecins généralistes amenés à être les médecins traitants de chaque patient, et ont du mal à en consulter un en cas de besoin.

Afin de lutter contre les déserts médicaux et permettre l’accès aux soins sans difficultés de toute la population, les pouvoirs publics mettent en place des réformes depuis plusieurs années. En incitant par exemple les médecins à s’installer dans les zones où ils font défaut grâce à la mise en place d’aides financières ou matérielles, ou encore notamment en développant les maisons médicales qui regroupent plusieurs professionnels de santé au même endroit et dans les mêmes locaux afin, en particulier, d’alléger les coûts d’installation et de gestion des médecins.

Ces mesures mettent forcément du temps à produire leurs effets sur le terrain, et bon nombre de Français constatent tous les jours qui leur est difficile de trouver un médecin en cas de besoin.

Si vous êtes confronté à un tel problème, vous avez la possibilité de demander de l’aide à votre assurance maladie, et plus précisément en ayant recours au conciliateur de l’assurance maladie si, après avoir signalé votre problème pour trouver un médecin d’abord auprès de votre caisse, sa réponse ne vous satisfait pas ou aucune solution ne vous a été proposée.

Le conciliateur de l’assurance maladie a pour principale mission d’examiner les litiges entre les usagers et les caisses d’assurance maladie, mais il est aussi compétent pour aider les usagers dans la pratique de leur parcours de soins, et donc dans leur recherche d’un médecin traitant en particulier. Il joue un rôle de médiateur, c’est-à-dire qu’il émet des avis et propose des solutions à l'amiable.

Pour saisir le conciliateur de votre caisse d’assurance maladie, il suffit de lui envoyer un courrier (postal, ou par mail pour certaines caisses) lui exposant votre difficulté à trouver un médecin généraliste. Un modèle de lettre est disponible sur le site ameli.fr.

Recourir à la télémédecine

Pour ceux dont les solutions pour pallier le manque de médecins sont plus difficiles à mettre en place, et surtout dans des délais rapides, les nouvelles technologies de la communication et de l’information permettent aujourd’hui de proposer une nouvelle forme de consultation de médecins : la télémédecine.

Cette pratique de santé relativement récente mais qui se développe à grands pas, notamment avec la crise sanitaire causée par la pandémie de Covid-19, désigne à la fois la téléassistance, la télésurveillance, la téléexpertise, la régulation médicale et la téléconsultation. C’est cette dernière forme de télémédecine qui peut être assez facilement utilisée pour les patients qui ne disposent pas de médecins de proximité ou qui n’en trouvent pas. La téléconsultation est d’ailleurs maintenant remboursée par la Sécurité sociale comme n’importe quelle consultation classique, comme aussi la téléexpertise.

Concrètement, la télémédecine permet au patient de bénéficier via un ordinateur, une tablette, ou encore un smartphone, d’une pratique médicale à distance, dont la consultation en cas de besoin, « avec les mêmes exigences de qualité et de sécurité que des actes classiques » comme le souligne le ministère de la Santé. La téléconsultation permet notamment au médecin avec qui le patient est ainsi en relation d’établir un diagnostic, de prescrire des médicaments ou des examens, etc.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : MnGnVL

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture