Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Santé & Bien-être > Hématome sous-dural de la personne âgée : explications

Hématome sous-dural de la personne âgée : explications

Hématome sous-dural de la personne âgée : explications

En raison de leur risque de chutes plus important dû au vieillissement, les personnes âgées sont davantage touchées par l’hématome sous-dural. Il s’agit d’une poche de sang qui se forme dans le cerveau le plus souvent à la suite d’un choc, qui peut même être bénin. Mais l’hématome sous-dural peut aussi se former progressivement pour d’autres raisons.

L’hématome sous-dural : de quoi parle-t-on ?

L’hématome sous-dural désigne une poche de sang qui se forme de manière anormale entre l’enveloppe du cerveau (appelée la dure-mère) et le cerveau lui-même. On distingue deux formes d’hématome sous-dural : l’un aigu, qui apparaît tout de suite après un choc, l’autre chronique qui, au contraire, se forme petit à petit durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et reste bien localisé.

C’est l’hématome sous-dural chronique qui est le plus fréquent chez les personnes âgées. Il a notamment pour conséquences, à la longue, en raison du fait qu’il peut beaucoup grossir, de comprimer le cerveau en prenant de plus en plus de place et, au bout du compte, provoquer des lésions cérébrales qui peuvent être graves.

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque de provoquer un hématome sous-dural ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un hématome sous-dural chez les personnes âgées. D’abord, une chute qui entraîne un choc à la tête, même anodin. Ensuite, ce type d’hématome survient le plus souvent chez les personnes qui prennent des coagulants, médicaments qui ont pour fonction d’empêcher ou de retarder que le sang ne s’épaississe, et donc le fluidifient.

Or, il s’agit de traitements, comme l’aspirine par exemple, souvent suivis par les personnes âgées dont les vaisseaux sanguins sont fragilisés avec l’âge. Une coagulation anormale du sang, en particulier un sang plus fluide causé par la prise de coagulants, est en effet une cause de l’apparition de l’hématome sous-dural.

On compte aussi comme facteur aggravant de l’hématome sous-dural la prise répétée d’alcool.

Quels sont les symptômes d’un hématome sous-dural ?

En particulier dans le cas d’un hématome sous-dural chronique, il n’y a pas vraiment de symptômes décelables au début. Mais, avec le temps et la compression d’une partie du cerveau, certains signes doivent alerter.

Il peut s’agir de maux de tête qui deviennent de plus en plus forts et intempestifs, de troubles du comportement ou de la mémoire, ou encore d’une paralysie au début légère mais qui peut s’aggraver avec le temps. Les patients les plus gravement atteints peuvent déclencher des épilepsies, voire même tomber dans le coma.

L’hématome sous-dural peut aussi provoquer des troubles intellectuels qui peuvent aller jusqu’à la confusion mentale.

Comment traiter un hématome sous-dural ?

Dans le cas de d’un hématome sous-dural chronique, plus fréquent chez les personnes âgées, il n’y a pas lieu de le traiter en urgence. En cas de doute, le médecin peut, dans un premier temps, décider de ne pas intervenir, ou d’administrer simplement au patient de la cortisone à faibles doses.

Pour suivre l’évolution d’un hématome sous-dural, le médecin peut ensuite préconiser un examen comme un scanner cérébral afin de constater (ou non) la présence d’un hématome sous-dural, sa taille, sa position, et ainsi évaluer l’état du patient et prendre des décisions adaptées quant au traitement à mettre en place, ou décider une simple surveillance de l’évolution de l’hématome.

En cas d’apparition de symptômes neurologiques graves, une intervention chirurgicale consistant à ouvrir la dure-mère pour laisser passer le liquide qui compresse le cerveau (une trépanation) peut être décidée. Suite à une opération de ce type, l’hématome sous-dural ne réapparait pas dans la majorité des cas, surtout si ce dernier a été décelé tôt.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : vKvqmC

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture