Vous êtes ici : Les dossiers de Le Mag du Senior > Santé & Bien-être > Combien coûte un appareil auditif ? Quelle prise en charge mutuelle ?

Combien coûte un appareil auditif ? Quelle prise en charge mutuelle ?

Combien coûte un appareil auditif ? Quelle prise en charge mutuelle ?

Six millions de personnes sont malentendantes en France, dont une grande part de seniors puisque la perte d’audition est l’un des symptômes du vieillissement. Un tiers des personnes touchées seulement sont équipées d’un appareil auditif selon l’association de consommateurs Que Choisir. Très souvent par simple ignorance de l’existence de tels équipements qui peuvent aider à restaurer une partie de l’audition, mais aussi pour des raisons financières. Un appareil auditif représente en effet un coût non négligeable. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place un plan « 100 % santé audiologie » pour permettre au plus grand nombre de s’équiper d’un tel appareil, en limitant les coûts. Les mutuelles participent aussi à la prise en charge du coût non remboursé par la Sécurité sociale.

À quoi sert un appareil auditif ?

La surdité, appelée aussi la perte de l’acuité auditive, est l’une des conséquences, chez les seniors, du vieillissement. On parle alors de presbyacousie. Cette maladie engendre une diminution de la capacité à percevoir les sons et peut s’avérer handicapante dans la vie de tous les jours. Elle entraîne une perte auditive de 0,5 décibel par an, en moyenne, à partir de 65 ans, un décibel à partir de 75 ans, et deux décibels par an à partir de 85 ans.

Chez les personnes âgées, la perte de l’audition peut même amener à l’isolement et, peu à peu, à la diminution des capacités intellectuelles.

C’est pourquoi, dès l’apparition d’une baisse de l’audition, il est conseillé de consulter son médecin traitant qui oriente ses patients vers un oto-rhino-laryngologiste (ORL) qui effectue un bilan auditif. Si besoin, et selon les cas, ce spécialiste peut prescrire un appareil auditif, plus communément appelé prothèses auditives dans le monde médical.

Il existe de nombreux types d’appareils auditifs, qu’il s’agisse de leur design (contours d’oreille, prothèses intra-auriculaires, etc.) ou de leurs performances (à piles ou rechargeables), pour pouvoir s’adapter parfaitement au trouble de l’audition du patient. Une fois posé, l’appareil auditif fait l’objet de réglages et de mesures précises, de contrôles périodiques et d’un suivi personnalisé.

Mutuelle, Sécurité sociale, quelle prise en charge ?

Selon l’appareil auditif nécessaire et le modèle choisi par le patient, son prix veut varier de manière importante. Le prix moyen d’une telle prothèse est en effet estimé à environ 1 500 euros par oreille. Le remboursement de base de la Sécurité sociale est d’environ 200 euros, soit un reste à charge pour le malade souvent de l’ordre de 850 euros par oreille équipée, même après le remboursement de sa mutuelle.

Afin que le maximum de personnes touchées par une baisse de l’audition, notamment en raison du vieillissement, puissent acquérir un appareil auditif, la Sécurité sociale a nettement amélioré leur remboursement de base depuis le 1er janvier 2020 dans le cadre d’un nouveau dispositif appelé « 100 % santé ».

Ainsi, les patients qui choisissent de s’équiper d’une prothèse auditive prescrite par un médecin et concernée par ce dispositif bénéficient d’une baisse du reste à charge par oreille de 250 euros. Cette mesure concerne essentiellement les appareils additifs inscrits sur la « liste des produits et prestations (LPP) » disponible sur le site ameli.fr. À noter : les audioprothésistes ont pour obligation de proposer aux patients et d’établir un devis qui comporte au moins un appareil auditif de cette liste.

Le dispositif « 100 % santé » va évoluer dans les mois qui viennent : en 2021, toutes les prothèses auditives concernées par ce dispositif seront prises en charge totalement par l'assurance maladie et les complémentaires santé. Il n’y aura donc plus de reste à charge pour la personne qui s’équipera d’un de ces appareils auditifs.

Si vous optez pour un appareil auditif qui ne fait pas partie de la liste définie par le code de la Sécurité sociale, vous bénéficiez du remboursement de base de l’assurance maladie. Vous devez ensuite vous adresser à votre mutuelle pour le remboursement de la part qui reste à votre charge. Évidemment, la participation complémentaire de votre mutuelle dépend du contrat que vous avez souscrit, mais aussi de la catégorie des prothèses acquises. Les remboursements des mutuelles peuvent osciller entre 150 euros et plus de 2 000 euros selon les types de couverture, de celle de base à celle haut de gamme.

 
 

Comparateur Mutuelle Senior
En moins de 3 minutes, une sélection des meilleurs offres !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : Eg2mtp

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • Le sommeil chez les seniors Le sommeil chez les seniors Plus l’âge avance, plus la qualité du sommeil laisse à désirer. La preuve : près d’un senior sur trois souffrirait d’insomnies et de réveils nocturnes. Une situation qui a des effets...
  • Quelles solutions pour détecter les chutes des personnes âgées ? Quelles solutions pour détecter les chutes des personnes âgées ? En France, les chutes représentent la première cause de décès chez les personnes âgées de plus de 65 ans (12 000 personnes en 2015). Elles concernent plus de deux millions de personnes chaque...