Vous êtes ici : L'actualité avec Le Mag du Senior > Actualités des seniors > Les seniors et retraités sont-ils riches ? État des lieux

Les seniors et retraités sont-ils riches ? État des lieux

Les seniors et les retraités ont en moyenne des revenus plus élevés que le reste de la population. Il est vrai que, dans la plupart des cas, logiquement, le niveau de vie augmente avec l’âge. Mais peut-on affirmer pour autant que les plus âgés sont riches ? Voyons d’abord ce qu’en disent les statistiques publiques avant d’aborder la notion de richesse tout récemment définie par l’Observatoire des inégalités qui, dans un rapport, dresse notamment le portrait des riches en France. Il en ressort que d’un point de vue monétaire, près de la moitié des 10 % les plus aisés ont plus de 60 ans. En termes de patrimoine, 45 % des plus fortunés ont aussi plus de 60 ans.

Les seniors et retraités sont-ils riches ? État des lieux

Les seniors et retraités sont-ils plus riches que les autres catégories de Français ?

Selon les données 2017 de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le niveau de vie médian des Français est de 1 735 euros par mois, après prestations sociales et impôts. Autrement dit, la moitié des Français vivent avec moins que cette somme, l’autre moitié avec plus de 1 735 euros mensuels.

Si l’on regarde ces chiffres cette fois par classe d’âge, ce niveau de vie médian est de 1 933 euros par mois pour les 50-64 ans, de 1 885 euros pour les 65-74 ans et de 1 737 euros pour les 75 ans et plus. On peut donc en déduire que, hormis les seniors les plus âgés, les 50-74 ans, et en particulier les 50-64 ans (un âge où une grande partie des personnes sont encore en activité), ont un niveau de vie médian supérieur aux Français plus jeunes. Le niveau de vie baisse ensuite après 64 ans avec l’arrêt de l’activité professionnelle.

En considérant maintenant seulement les personnes retraitées, l’Insee indique, toujours en 2017, que la moitié d’entre eux disposent d’un niveau de vie supérieur à 1 820 euros par mois, montant supérieur au niveau de vie médian de l’ensemble des Français. En revanche, si on grimpe dans l’échelle des revenus, on arrive dans la catégorie des retraités que l’on peut considérer comme riches : il s’agit des 10 % d’entre eux qui vivent avec 3 200 euros par mois au minimum et des 5 % les plus aisés avec plus de 4 000 euros.

Les « seniors riches » : de qui parle-t-on ?

Il n’est en réalité pas simple de qualifier de « riche » un senior, comme cela est le cas également pour tous les individus, quel que soit leur âge, car il n’existe pas en France de définition du seuil de la richesse. Toutefois, l’Observatoire des inégalités vient de publier son premier Rapport sur les riches en France dans lequel il avance une définition de la richesse. Cet organisme indépendant propose ainsi de fixer le seuil de richesse monétaire au double du niveau de vie médian, soit 3 470 euros par mois pour une personne seule.

Selon cette définition, cinq millions de Français, soit 8,2 % de la population, se situent au-dessus de ce seuil de richesse qui est donc le niveau de vie à partir duquel un individu peut être considéré comme riche. À l’intérieur de cette catégorie, bien sûr, les revenus s’envolent très vite. Par exemple, le 1 % des personnes les plus riches vit avec près de 15 000 euros en moyenne par mois.

Pour dresser un portrait-robot des riches plus en détail, l’Observatoire des inégalités se base sur cette dernière catégorie des « super-riches » ainsi que sur celle des 10 % les plus aisés. Si l’on prend en compte le critère de l’âge pour les « super-riches », près de la moitié a plus de 60 ans (29 % ont entre 60 et 69 ans et 20 % ont 70 ans ou plus). Par comparaison, 17 % sont âgés de 40 à 49 ans. En considérant cette fois les 10 % les plus riches, ils sont composés à 45 % de personnes de plus de 60 ans (23 % ont entre 60 et 69 ans et 22 %, 70 ans ou plus, contre 17 % également pour les 40-49 ans). Ces chiffres parlent d’eux-mêmes : les riches sont plus âgés que la moyenne de la population, notamment parce que, dans la grande majorité des cas, le niveau de vie des individus s’élève logiquement avec l’âge.

Pour appréhender la richesse des plus âgés, il convient également de prendre en compte le patrimoine, c’est-à-dire les biens immobiliers et mobiliers détenus. Là aussi, l’Observatoire des inégalités propose sa définition de la richesse. Les ménages sont ainsi considérés comme riches, ou plutôt fortunés, s’ils possèdent trois fois le patrimoine médian brut des Français, c’est-à-dire à partir d’une fortune de 490 000 euros. À partir de ce niveau, et si l’on considère les 10 % les plus fortunés, les 60-69 ans disposent d’une fortune d’au moins 696 000 euros, les 70 ans et plus, d’au minimum 610 000 euros. Entre 30 et 39 ans, on est considéré comme riche en patrimoine avec une fortune d’au moins 304 000 euros, soit une valeur deux fois moins importante que la fortune des seniors et retraités les 10 % les plus riches en termes de patrimoine.

Écrit par Didier le 16/06/2020
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : WcmTvy

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir