Vous êtes ici : L'actualité avec Le Mag du Senior > Actualités des seniors > Confinement en Ehpad, les questions et problèmes que cela engendre

Confinement en Ehpad, les questions et problèmes que cela engendre

Les personnes âgées paient déjà un lourd tribut face à l’épidémie de COVID 19 qui sévit actuellement en France et dans le monde. Les seniors, et en particulier les plus fragiles d’entre eux, font partie en effet des personnes les plus vulnérables pour qui les formes de la maladie sont les plus sévères. La situation est tendue dans les Ehpad dont le rôle est justement d’accueillir les personnes âgées en perte d’autonomie les plus à risque et où on déplore déjà de nombreux décès liés à cette épidémie. Comme partout dans le pays, des mesures de confinement ont été mises en place dans ces établissements d’hébergement pour personnes âgées pour les préserver au mieux de ce virus, des mesures qui soulèvent bien des questions et des problèmes.

Confinement en Ehpad, les questions et problèmes que cela engendre

La nécessité de suspendre les visites dans les Ehpad

Pour enrayer la propagation du COVID 19 dans les Ehpad et protéger les résidents, le ministère des Solidarités et de la Santé a ordonné la suspension de toutes les visites des personnes extérieures. De ce fait, les familles et les proches n’ont plus la possibilité de se rendre auprès des personnes âgées domiciliées dans ces établissements. Comme l’indique le ministère "des exceptions pourront être décidées pour des cas déterminés par le directeur de l’établissement, sur la base des préconisations locales délivrées par l’Agence régionale de la santé et la préfecture".

L’interdiction des visites dans les Ehpad est une mesure évidemment difficile à vivre autant pour la famille que pour les personnes âgées. De plus, elle se cumule avec également l’interdiction de toutes les sorties des résidents, qu’elles soient individuelles ou collectives.

Toutefois, tous les moyens de communication disponibles dans les Ehpad (téléphone, tablette, vidéoconférence, boites mail, etc.) sont mis à disposition pour permettre aux résidents de maintenir le lien social avec leur famille et leurs amis. De plus, le personnel assure le lien avec les familles en leur transmettant aussi régulièrement que possible des informations sur leurs proches.

L’obligation de confiner chaque résident dans leur chambre

Dans les Ehpad, le confinement ne s’organise pas et ne se vit pas comme à domicile. Afin de mieux lutter contre la propagation du COVID 19, le ministre de la Santé a annoncé le renforcement du confinement dans ces établissements de santé. Il est désormais imposé aux résidents de rester seul et isolé chacun dans leur chambre pour éviter au maximum les contacts avec le personnel, mais aussi avec d’autres résidents qui pourraient être porteurs du virus. Une mesure de prévention souvent déjà mise en place par ces établissements avant l’annonce de cette consigne.

Une situation difficile à vivre autant pour les personnes âgées que pour le personnel car elle implique notamment l’arrêt de toutes les activités en commun habituelles qui représentent souvent les rares moments où les résidents d’Ehpad rencontrent des personnes et se changent les idées.

D’autre part, des personnes âgées qui n’ont plus toute leur tête, comme celles atteintes de la maladie d’Alhzeimer qui ont notamment besoin de déambuler, ont du mal à comprendre pourquoi elles doivent rester enfermées dans leur chambre. Une situation qui peut entraîner des comportements violents ou de repli sur soi. Une situation qui pose question en matière d’éthique pour tous les personnels des Ehpad.

Le report de toutes les nouvelles entrées dans les Ehpad

Le confinement actuel a aussi des incidences sur toutes les nouvelles entrées dans les Ehpad. En effet, toutes les nouvelles admissions de personnes âgées sont à ce jour reportées. Toutefois, hormis dans les établissements qui présentent des cas de malades du coronavirus, certaines exceptions peuvent être faites. Ce peut être le cas quand les admissions présentent un caractère d’urgence au regard de la santé de la personne ou de l’incapacité d’assurer son accompagnement à domicile et quand elles interviennent en sortie d’hospitalisation.

Les Ehpad sont-ils capables de répondre aux exigences du confinement ?

Les personnels des Ehpad, tout comme l’ensemble des personnels soignants, manifestaient dans la rue il y a encore peu de temps pour réclamer davantage de moyens et de personnels dans leurs établissements respectifs.

L’épidémie de COVID 19 intervient à un moment où les problèmes soulevés hier n’ont pas été réglés, loin de là. Les aides-soignants, les infirmières, les médecins, etc., qui entourent les personnes âgées dans les Ehpad toute l’année, doivent redoubler d’efforts pour protéger leurs résidents de ce virus, mais aussi faire preuve d’ingéniosité pour lutter contre en l’absence de consignes et de décisions suffisamment précises des pouvoirs publics, mais aussi en l’absence de matériel (blouses, charlottes, masques, etc.) pour se protéger.

En attendant la mise en place systématique du dépistage du coronavirus chez le personnel des Ehpad promise par le gouvernement, des initiatives fortes fleurissent ici et là en France comme par exemple le choix de certains salariés d’établissement pour personnes âgées, qui disposent de moyens pour le faire et qui ne présentent pas encore de cas de coronavirus, de se confiner totalement avec les résidents pour éviter l’entrée du virus. Ces solutions permettent notamment, une fois l’Ehpad nettoyé et désinfecté totalement, de ne plus imposer aux résidents le confinement dans leur chambre et ainsi de pouvoir reprendre un semblant de vie normale au sein de l’établissement.

Écrit par Didier le 31/03/2020
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : ka42fV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir